Le Conseil de Coordination Economique vient en aide aux acteurs de l’humanitaire à Bruxelles

  • Print

    Créé par arrêté du gouvernement bruxellois en 2002 et effectif depuis 2005, le Conseil de Coordination Economique (CCE) est une plate-forme d’échanges pour débattre et décider de solutions concrètes qui répondent aux difficultés rencontrées par les entreprises pour s’implanter, rester ou se développer à Bruxelles.

    Le CCE rassemble les dirigeants de 17 institutions publiques régionales en contact direct avec les entreprises : impulse.brussels, actiris.brussels, adt.brussels, l’AEE, ATRIUM, BIE, Bruxelles-Environnement, Bruxelles Formation, Bruxelles-Mobilité, le Conseil Economique et Social, la Direction de l’Urbanisme, le Fonds bruxellois de Garantie, innoviris.brussels, port.brussels, citydev.brussels, finance.brussels et la STIB.c impulse.brussels assure au quotidien son fonctionnement et son secrétariat.

    Certains projets requièrent une attention toute particulière du fait de leur importance stratégique pour le développement de la région combinée avec la nécessité, pour les voir aboutir, de coordonner les actions de plusieurs institutions. « L’action concertée du CCE a permis de trouver une solution concrète, coordonnées ponctuellement entre les différentes institutions bruxelloises, pour empêcher la délocalisation d’entreprises ou favoriser l’implantation à Bruxelles d’entreprises pourvoyeuses d’emplois. » explique Françoise Lambotte, directrice du département Expertises et Coordination d’impulse.brussels et responsable du CCE pour l’agence.

    Ces derniers mois, le Conseil de Coordination Economique (CCE) a accompagné plusieurs dossiers dans le domaine de « l’humanitaire » à Bruxelles : MSF, Médecin du Monde et Les Petits-Riens. Rien que ces trois projets, accompagnés avec succès par le CCE, concernent quelque 650 emplois dans la capitale.

    MSF

    Début 2012, MSF projetait de rassembler l’ensemble de ses activités (bureaux, logistiques et formations) sur un même site ou du moins sur plusieurs sites à condition que ces derniers ne soient pas trop éloignés. Dans cette optique, l’asbl a été mise en contact avec citydev.brussels, l’ADT, le Port de Bruxelles et impulse.brussels, afin de passer en revue toutes les pistes possibles en région de Bruxelles-Capitale.

    Suite à ces contacts et à l’aide de la région de Bruxelles-Capitale, deux nouvelles implantations ont vu le jour à Bruxelles :

    • MSF Supply occupe actuellement un entrepôt et des bureaux dans la zone du canal à Neder-Over-Heembeek ;

    • MSF a installé, sur un terrain du Port de Bruxelles, situé à proximité du centre TIR, son centre de formation et d’innovation qui permet notamment au personnel de MSF de tester le matériel qu’il utilise en mission.

    La Cellule de Coordination Economique d’impulse.brussels a accompagné MSF tout au long de ces deux projets, entre autres pour les demandes de permis d’urbanisme et d’environnement, pour les aides publiques et les subsides ou encore pour des questions fiscales ou sociales. Des rencontres ont notamment été organisées avec les autorités compétentes en matière de permis, afin de leur présenter les projets et de les amender pour les faire correspondre au mieux à leurs attentes.

    Ce soutien du CCE a permis à MSF d’obtenir dans les délais toutes les autorisations nécessaires à l’exercice de ses activités en région bruxelloise.

    MSF emploie 330 personnes à Bruxelles.

    Médecins du Monde

    Depuis septembre 2013, Médecin du Monde et d’autres associations occupent ensemble un immeuble sis au 75 de la rue du Botanique à Saint-Josse-Ten-Noode. Ces associations y emploient 120 ETP.

    Le CCE a accompagné Médecins du Monde dans sa recherche de financement et d’aides publiques. Le soutien apporté lors de la constitution des dossiers de demandes d’aides publiques et de subsides a été déterminante pour obtenir ces financements.

    Les Petits Riens

    Il y a peu a été posée la première pierre du futur centre de tri des Petits Riens, rue de Zuen à Anderlecht, lequel vise à rassembler sur un même site les activités du site de Sint-Pieters-Leeuw et une partie de celui d’Ixelles. Ce ne sont pas moins de 250 personnes qui travailleront dans les prochaines années sur le site.

    Le CCE a assisté les Petits Riens dans le cadre des demandes de permis d’urbanisme et d’environnement, des demandes de subsides et d’aides publiques ou encore dans le cadre de la recherche de financement.

    Le CCE en chiffres

    • Entre 2005 et 2012, 162 dossiers ont ainsi été traités par le CCE, dont 91 sont aujourd’hui clôturés. En 2013, 51 nouveaux dossiers ont été ouverts auprès du CCE.

    • 8 dossiers sur 10 présentant un risque de délocalisation ont abouti à une solution positive pour l’emploi bruxellois. En chiffres absolus, 62 fleurons du tissu économique bruxellois ont décidé de rester dans la région.

    • Le CCE a également permis d’attirer de nouvelles entreprises : Caméléon, Fujitsu, IP Global Net, la banque chinoise ICBC, les surgelés Picard et récemment le leader mondial de la production d’acide lactique, Galactic.

    • Depuis 2005, les actions du CCE ont permis de créer ou de conserver plus de 13.500 emplois.

    Lisez tous les articles sur: