Plan régional pour soutenir le développement des médias digitaux et de l’audiovisuel bruxellois

  • Print

    Plus de 7.000 personnes travaillent à Bruxelles dans le secteur des médias digitaux et de l’audiovisuel. Celui-ci représente quelque 500 entreprises dont les trois quarts sont actives dans la production, la post-production et la distribution de contenus.

    Fort de ce constat, le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort, et la Ministre de l’Economie, de l'Emploi, de la Recherche scientifique et du Commerce extérieur, Céline Fremault, entendent renforcer le positionnement de Bruxelles dans cette niche où elle dispose à la fois d’une capacité de production, de création, de recherche et d’innovation ainsi que d’un potentiel de valorisation d'ores et déjà reconnu à l'international. L'objectif est de soutenir et de dynamiser les activités de ce secteur pour développer l'attractivité de Bruxelles et créer de l'emploi.

    Un district dédié aux médias : mediadistrict.brussels

    Dans le cadre du projet urbain à l’étude pour le site Reyers, plus de 100.000 m² seront affectés à des entreprises, des équipements et des instituts d’enseignement liés aux métiers des médias. Ce projet, baptisé mediadistrict.brussels, est fondé sur une étude concluant à l’opportunité et à la faisabilité de cette initiative, d’autant que la présence du secteur est déjà massive dans cette partie de la ville. En capitalisant d’abord sur la présence et l’énergie des acteurs qui se trouvent déjà dans le périmètre et en permettant ensuite que d’autres acteurs puissent y trouver de quoi s’épanouir, l’objectif est d’inscrire les acteurs medias dans un projet de ville d’envergure métropolitaine proposant aussi des logements et un espace vert d’envergure régionale. L’aménagement du site comprendra évidemment aussi les nouveaux sièges de la VRT et de la RTBF avec qui une Charte de collaboration sera signée prochainement en vue de baliser le développement des terrains dont elles sont propriétaires.

    Aujourd’hui, mediadistrict.brussels représente un potentiel que le Ministre-Président propose au secteur de développer en fonction de ses besoins, parallèlement à la concrétisation du projet urbain pour lequel l’objectif est d’aboutir en 2019.

    « En proposant des espaces dédiés aux acteurs médias, nous misons sur ce secteur parce qu’au-delà de la réussite des entreprises, nous considérons qu’il est porteur d’avenir pour Bruxelles. Pour son économie et l’emploi de ses jeunes, pour son image, pour son attractivité », a déclaré le Ministre-Président.

    Screen.brussels : un écosystème pour aider au quotidien les entreprises

    Le cluster screen.brussels est organisé au sein de l’Agence Bruxelloise pour l’Entreprise (ABE). Il s’ajoute aux trois clusters sectoriels déjà existants (Ecoconstruction, LifeTech et ICT) au sein de l’agence. 

    A l’image de grandes villes telles que Londres, Paris, Madrid, Berlin, Buenos Aires, … Bruxelles crée aujourd’hui son propre cluster dédié aux médias numériques et à l’audiovisuel. Comme le souligne Céline Fremault « Notre talent et notre savoir-faire dans les métiers de la création et de la production numérique et audiovisuelle sont unanimement reconnus à l'international. Nous entendons capitaliser sur cet atout en générant un maximum de synergies entre les différents acteurs qui créent, produisent, transforment et diffusent des contenus destinés aux écrans sous toutes leurs formes. »

    Quelque 30 entreprises sont déjà membres du cluster :  Skemmi, TeVizz, Studio L'équipe, Eye-Lite… L’objectif de Screen.Brussels est de mettre en place une plate-forme collaborative entre le potentiel économique, éducatif et scientifique des entreprises, des universités et des institutions de R&D et les connecter avec le marché des industries audiovisuelles.

    C’est tout un écosystème que les autorités régionales mettent ainsi en place aux côtés d'institution telles Bruxellimage, qui investit dans les productions, ou que le Brussels Film Office, qui facilite les tournages. Cet écosystème se veut dynamique et sera alimenté par l’expertise des autres organisations régionales dont BI&E pour la croissance à l’exportation, Innoviris pour la Recherche et le Développement, la SRIB pour les investissements et City DEV Brussels pour les infrastructures.

    Le cluster Screen.brussels a été officiellement lancé le 15 octobre dernier. Objectif à court ou moyen terme: atteindre les 70 membres. (L’adhésion est gratuite). Les activités qui seront mises en oeuvre auront à la fois des accents de conseils et accompagnement (“tant en mode assistance individuelle que démarche collective”, de formations et de réseautage. Avec un volet aide à l’internationalisation, en liaison avec le NCP (National Contact Point) et EEN Network, dont l’ABE est le relais à Bruxelles.

    Souhaitez-vous en savoir plus?

    Rendez-vous sur le tout nouveau site www.screenbrussels.be. Ou contactez l'équipe !

    Lisez tous les articles sur: