• Print

    David Goldenberg, adminstrateur délégué de CV Trust

    C'est un fait que tous les recruteurs connaissent : certains candidats à une fonction dans l'entreprise "embellissent" leur curriculum vitae. Pas toujours facile à détecter, évidemment. D'où l'idée développée par David Goldenberg : une solution logicielle en ligne où les candidats déposent un CV dont les éléments clés - diplômes et expérience professionnelle - sont validés électroniquement par les universités et les entreprises où sont passés les candidats. 

    Quand avez-vous lancé la société et avec quels moyens?

    En octobre 2009, sur le mode des startup du web, c'est-à-dire avec des fonds personnels et de l'argent prêté par le trio "family/friends/fools". 20.000 euros pour lancer la société et, surtout, rémunérer le développeur dont j'avais besoin pour développer la solution technique. Nous avons travaillé bien entendu en étroite interaction. Le développement de la version bêta a pris 4 mois. La bêta privée a été lancée en juillet; après quelques améliorations, on a lancé la bêta publique. On travaille toujours dessus et dans le courant de cette année, ce sera la version 1.0.

    Quelles sont les aides qui vous ont permis d'avancer?

    CV TrustIl y a bien sûr le côté « aide logistique ». C’est important et j’ai eu la chance d’être hébergé pendant 6 mois par l’ABE, c’est vraiment exceptionnel.

    Et puis, évidemment, les aides financières. Importantes aussi… Certains Business Angels m'ont apporté des fonds, ce qui m'a permis de développer la version bêta. Ils ont été impliqués dans une augmentation de capital avec un pacte d'actionnaires à la clé. Mais leur importance va bien au-delà: leur apport est essentiel au plan humain et intellectuel. Ils m'ont permis d'éviter de faire pas mal d'erreurs, ils m'ont fait bénéficier de leurs réseaux.

    Idem pour le soutien qu’Altran m’a apporté pour le développement de la solution. Les bons tremplins, donc, ceux qui permettent d'aller vite, d'être efficace. C'est là que je situe une firme comme Robert Walters, dont les conseils ont été très utiles.

    Quant à l'apport humain et intellectuel, ma proximité avec l’ABE m’a beaucoup apporté. Il n’y a pas mieux qu’eux pour vous guider et vous aider à comprendre rapidement quels subsides sont accessibles.

    Les principales difficultés qu'il a fallu affronter ?

    Le mode "innovation"... C'est-à-dire développer une solution technologique destinée au monde du recrutement alors que les sociétés n'en ont à priori pas nécessairement besoin. C'est une variante de l'oeuf et la poule: pourquoi une société investirait-elle dans notre solution si les candidats à un emploi chez elles ne l'utilisent pas? Et à l'inverse, pourquoi ces candidats déposeraient-ils un CV certifié par nous si les entreprises qui recrutent n'utilisent pas le système? Il faut arriver à casser ce cercle vicieux et le transformer en cercle vertueux, faire en sorte que notre solution devienne un standard, c'est-à-dire génère une masse critique d'utilisateurs. Pour cela, il faut disposer d'un volant financier important.

    Vos clients ?

    Question délicate ! Nos "utilisateurs", ce sont à coup sûr les chercheurs d'emploi. Ils sont 6.000 pour le moment, inscrits au travers d'un accord que nous avons mis en place avec la firme Altran. Côté utilisateurs toujours, une série d'entreprises que je qualifierais d'"early adopters", ce sont des partenaires qui nous aident à améliorer la solution. Mais les universités pourraient être également impliquées en mettant en place le "diplôme sécurisé". Qui sont nos "clients", donc qui va payer pour accéder au système, on le définira cet été.

    Quel est votre principal défi pour 2011 ?

    Trouver "le" partenaire financier capable de m'accompagner dans la durée pour développer le projet. Si tel était le cas, je sais que je devrais diluer ma participation dans la société, peut-être même en abandonner le contrôle. Mais ça ne me pose pas de problème particulier, ce qui compte, c’est de faire décoller la société. Et puis, de toute façon, ce qui compte, c’est moins la taille de la participation que le pacte d’actionnaires…


    Propos recueillis par Adrien Maintiens  - avril 2011

    CV Trust en bref

    Nom :  David Goldenberg
    Date de naissance : 29 juin 1976
    Fonction : administrateur délégué
    Diplômes principaux : maîtrise en finance à Londres
    Secteur d’activité : recrutement, logiciel
    Nombre d'emplois : 2
    Devise: "Characters create impact"
    Coordonnées :  CV Trust, Rue de Livourne, 64 à 1000 Bruxelles - http://www.cvtrust.com/