• Print

    Gaëtan Dartevelle, administrateur et co-fondateur de Greenloop

    Créée fin 2007, la SA Greenloop propose de la consultance environnementale aux entreprises (bilan carbone ou plan d'action, par exemple). Mais, en plus, elle a un vrai dada: le biomimétisme. En synthèse, développer des technologies environnementales en copiant ce que la nature fait de mieux, par exemple pour emprisonner le trop fameux CO2... Rencontre avec Gaëtan Dartevelle, administrateur et co-fondateur de Greenloop.

    Quand avez-vous lancé la société et avec quels moyens?

    « Greenloop a été créé fin 2007 essentiellement avec des moyens récoltés auprès des nos connaissances. Au total, Gautier Chapelle – qui est agronome et docteur en biologie – et moi avons réuni un capital de 250.000 euros. Pas de financement public, pas de financement bancaire non plus. A un moment, on a pris contact avec notre banque pour obtenir un prêt de trésorerie, mais les conditions étaient tellement lourdes qu'on y a renoncé et on a constaté en fait qu'on pouvait s'en passer. » 

    Les difficultés qu'il a fallu affronter ?

    services greenloop« De multiples difficultés évidemment... Tout d'abord sur le plan de la gestion. Nous venions tous du secteur asbl et donc, on avait moins l'expérience de gérer une société commerciale. Mais on s'était entourés d'un conseil d'administration vraiment costaud, avec des « Business Angels » très expérimentés, qui nous ont imposé un système de reporting financier très régulier.

    Côté externe, il n'y avait pas de marché pour le concept – le biomimétisme (NDLR: Wikipedia définit le biomimétisme comme une démarche consistant à reproduire artificiellement des propriétés essentielles d'un ou plusieurs systèmes biologiques) – sur lequel on a lancé la société qui, d'ailleurs, s'appelait « Biomim-Greenloop » au départ. Il a donc fallu créer ce marché, notamment en soumettant un projet de recherche à la Commission européenne (7e programme cadre). En l'occurrence, on a étudié avec quatre universités européennes les différentes manières dont la nature séquestre le CO2. Cette étude nous a permis d'acquérir une certaine expertise dans le domaine du biomimétisme.

    Mais, en même temps, pour faire tourner la société, nous avons développé une activité de consultance environnementale dans les entreprises (bilan carbone, plan d'action environnemental). En fait, nous avons développé une méthodologie pour aider les entreprises à introduire le concept de durabilité au cœur de leur stratégie. »

    Les aides qui vous ont permis d'avancer?

    « Nos « Business Angels » d'abord, bien sûr, mais je dois dire que nous avons eu également des contacts fréquents et fructueux avec l'ABE, accueil toujours excellent, beaucoup de coopération, l'envie d'aider, de s'impliquer. Ils nous ont aidé à monter le projet de recherche européen lié au 7e programme cadre (http://www.co2solstock.eu/). Même chose pour un autre européen, sur les Villes Résilientes, mais malheureusement, on a échoué. »

    greenloop logoPrincipal défi pour 2011 ?

    « En trois ans, nous sommes arrivés à l'équilibre financier, c'est une progression tout à fait normale même si, vu notre métier, ce n'était pas forcément évident. L'essentiel est que nous avons sécurisé l'activité, même si l'équilibre est encore fragile. En tout cas, on se prépare maintenant à une certaine croissance. Donc, on s'organise en interne pour accueillir cette croissance, ce qui signifie notamment élargir l'équipe. »


    En bref

    Nom : Gaëtan Dartevelle
    Date de naissance : 1972
    Fonction : administrateur
    Diplômes principaux : ingénieur de gestion (Solvay), maîtrise en gestion de l’environnement
    Secteur d’activité : Services aux entreprises, environnement
    Nombre d'emplois : 4,5
    Philosophie: « Participer à l'émergence d'une société compatible avec la biosphère »
    Coordonnées
    Greenloop, 11 Rue d’Alost à 1000 Bruxelles - http://www.greenloop.eu